Voile

Le lac gèle l’hiver et pendant 2 mois, il est possible de rouler en voiture sur cette immense surface plate. C’est très dangereux car la glace n’est pas uniforme, elle est fragile à certains endroits. Ses couleurs varient selon la profondeur et selon la violence des mouvements de l’eau lors de la glaciation. Des dessins se devinent parfois sur plusieurs dizaines de centimètres de profondeur. Des bulles de gaz peuvent être retenues prisonnières, augmentant la diversité des spectacles graphiques sous les pieds des promeneurs aventuriers. Les surfaces les plus plates permettent de faire du patin à glace. Si vous voulez vivre un conte de fée, partez au lac Baïkal, ou achetez-moi une photographie.

Cette photographie, intitulée « voile » du fait de l’illusion de voir un tissus flotter à l’intérieur de la glace, à remporté le 2ème prix de l’International Photography Competition 2016 du FLORIDA MUSEUM of PHOTOGRAPHIC ARTS, catégorie ABSTRACT PHOTOGRAPHY.

Photographie de Christophe Gibourg, lac Baïkal, Russie 2016